Présentation du Labyrinthe des Insectes

Cette page vous présente l'historique du Labyrinthe des Insectes, son activité et son équipe. Si vous avez des questions sur notre entreprise ou sur le site Internet n’hésitez pas à nous contacter.

 Img 3454

Tah cmyk

Historique

Déjà en 2003 M. St-Laurent rêvait d’avoir la chance de gérer sa propre entreprise. Sans le savoir il était déjà à ses débuts dans l’entreprenariat en faisant l’acquisition de ses deux premiers lots forestiers, pour ensuite acquérir 4 autres lots en 2008. Avec une vision élargie sur la vocation qu’il voulait en faire, vision qui ne serait bien évidement pas conventionnelle. Il prit les devants dans un optique de travailleur autonome pour remettre ceux-ci en production au niveau forestier, afin d’utiliser éventuellement le potentiel de cette magnifique forêt. Gérant en grande partie les subventions avec une certaine ouverture de son consultant forestier pour effectuer les travaux, il y reboise alors la somme de 100 000 arbres en 10 ans tout en plantant lui-même le ¾ de tous ces arbres. Dans le but d’embellir le paysage et d’offrir un refuge à la faune, tout en laissant un héritage à ses enfants et à sa communauté, il fait de nombreux investissements en temps et en argent dans sa forêt. Il entreprend aussi d’entretenir mécaniquement les 30 hectares de ses plantations qui allaient eux même devenir la base même de sont projet de Labyrinthe qui viendra plus tard prendre place dans sa plantation de peupliers hybride. 

Dès 2011 il donne bénévolement sa première conférence sur les insectes à l’école St-Joseph. Suite aux bons commentaires et à la demande de sa clientèle en développement, en 2012, il offre de nouveau cette fois ses services aux autres écoles et CPE et ce tout en continuant ses emplois en foresterie. Il fait des conférences à temps partiel dans 9 autres institutions éducatives afin d’offrir le service entomologique à près de 1000 jeunes. C’est en juin 2013, dans une visée éco responsable, que leLabyrinthe des Insectes prendra vie avec ses sentiers féeriques. À partir d’un cabanon désuet ainsi que de multiples matériaux auxquels il était possible de donner une deuxième vie, Tommy entreprend de déplacer tout cet attirail à un endroit stratégique sur sa propriété, où il avait préalablement fait l’aménagement d’un stationnement. Il recevra et se déplacera à la grandeur de l’Abitibi-Témiscamingue pour offrir ses services entomologiques aux différentes catégories de clientèles ciblées. Après un premier été très positif, devant faire face à une demande de plus en plus importante, passant de 10 groupes en 2011-2012 à plus de 50 groupes en 2013 il offrira ses services à près de 3 000 personnes de différentes catégories d’âges en 3 ans.

Actuellement en création, processus favorisé grâce à une proximité stratégique, Tommy bénéficie d’un marché, qu’il est présentement le seul à exploiter. De plus il est un complément aux autres attraits touristiques qui l’entourent. Avec un aspect culturel et artistique que les autres entreprises ne valorisent pas de la même façon, il vient boucler un circuit touristique pour le même genre de clientèle par l’utilisation du conte pour vulgariser l’information d’ordre entomologique. Son entreprise se révèle donc unique par son aspect original, pouvant se diversifier sous plusieurs autres attraits valorisant la faune et la flore comme le refuge pageau et les jardins St-Maurice. Il utilise la forme culturelle et artistique du conte pour divertir et faire découvrir aux gens avec le support de la société des arts Harricana au niveau visuel l’art de la nature. Offrant aussi ses services de conférencier visant à inspirer à partir des comportements d’insectes, la motivation, insuffler la passion, augmenter le sentiment d’appartenance, créer de la stratégie, susciter l’innovation dans les entreprises, pour expliquer certain comportements humains et pour mieux vivre en société ou en groupe. Il peut être simple de comparer nos attraits touristiques locaux à d’autres qui sont de plus grande envergure, dans les grands centres comme Montréal, par exemple, nous avons à une plus petite échelle, l’équivalent du Biodôme avec le Refuge Pageau, celui du Jardin Botanique avec Les Jardins St-Maurice et finalement celui de l’insectarium avec Le Labyrinthe des Insectes et bien sur, tout cela dans une formule plus personnalisée et chaleureuse. Malgré quelques facteurs sur lesquels il n’a pas de contrôle, comme la température, pour diminuer l’impact de cette réalité, Tommy offre ses services auprès de sa municipalité et crée un mini-insectarium à la maison du tourisme. Il souhaite ainsi maintenir l’intérêt des gens et leur permettre de découvrir le concept original de son entreprise. De cette manière, en partenariat avec la maison du tourisme, il diffusera également l’information disponible sur les autres attraits à découvrir à la maison du tourisme. En échange, il bénéficie d’un endroit où il lui sera permis de garder ouvert le mini insectarium, de façon annuelle, et de maintenir ses activités afin d’augmenter son chiffre d’affaire.

 Au départ avec près de 200 variétés d’insectes passant à 2000 variétés d’insectes différents provenant des 4 coins de la planète sa collection personnelle ne cesse d’augmenter.Toujours avec un optique respectueux de la nature Tommy aimerait bien développer de façon éco-responsable la gestion énergétique de l’alimentation électrique du poste d’accueil par l’installation de panneaux solaires et même une toilette sèche avec lombrics compostage. De plus, En dehors de la période estivale il sollicitera encore un local assez grand pour offrir dans un échange de service, un endroit assez grand pour y exposer sa collection personnelle qui grandit à chaque mois avec une nouvelle thématique des plus originales sur de nouveaux insectes pour le futur.

Ainsi il pourra continuer d’offrir annuellement les services entomologiques et créer un service exclusif
à sa région tout en augmentant sont chiffre d’affaire annuel. 

Équipe

  • Propriétaire et fondateur : Tommy St-Laurent
Img 4407